mercredi 26 avril 2017

L'HOMME NU de Marc DUGAIN

LIVRE

Cet essai,facile d'accès montre les dangers de l'emprise d'Internet sur nos vies privées ,sur nos libertés.Une nouvelle forme,douce de dictature.
Le propos est intéressant car il est nuancé.


Voici un court extrait qui donne le ton:
" Chaque minute, environ 300 000 tweets, 15 millions de SMS, 204 millions de mails sont envoyés à travers la planète et 2 millions de mots-clés sont tapés sur le moteur de recherche Google … Les portables et autres smartphones sont autant de tentacules grâce auxquels la pieuvre big data récupère nos données personnelles. Médias, communication, banque, énergie, automobile, santé, assurances …, aucun domaine n'échappe à ce siphonnage. L'essentiel étant fourni par les internautes eux-mêmes. Ce que nous achetons ou aimerions acheter, ce que nous allons consommer et même faire de nos journées, notre santé, notre façon de conduire, nos comportements amoureux et sexuels, nos opinions, tout est examiné....

Marc Dugain est l'auteur de livres tous aussi passionnants les uns que les autres.
Notamment,LA CHAMBRE DES OFFICIERS,magnifique... sur les blessés rescapés de la 1ère guerre mondiale.
UNE EXÉCUTION ORDINAIRE... Sur Staline.
AVENUE DES GÉANTS...sur un serial killer.


   

NUIT de Bernard MINIER

LIVRE

ÉNORME DÉCEPTION ...👎.

Bernard Minier remet en scène l'inspecteur Michel Servaz et le psychopathe Hirtmann,tueur redoutable et insaisissable...
Le jeu du chat et de la souris nourrissait déjà les précédents romans,mais cette fois l'intrigue se noue péniblement,à coups de digressions et descriptions qui ralentissent inutilement l'histoire.
Comme c'est lent et poussif. Ça manque d'inspiration,de renouveau.Une curieuse et désagréable impression de "déjà lu",de redites...sans
parler de certains épisodes totalement incrédibles,notamment celui où un couple échangiste douteux fait avaler un soporifique à l'enquêtrice norvégienne pour abuser d'elle!!!
Vraiment...,j'ai eu du mal à terminer le livre,me demandant quelle invraisemblance allait encore survenir.
Un rebondissement final totalement inattendu sauve un peu la mise.

mercredi 12 avril 2017

MOONLIGHT de Barry Jenkins

FILM

Je ne vais pas m'enfourner dans le maelström  de critiques négatives,de déceptions exprimées en Europe à propos d'un film que l'on a tant (trop?) encensé aux États-Unis.
Sujet oblige,l'itinéraire mouvementé d'un jeune noir aux prises avec de multiples ségrégations,raciale et sexuelle,car Chiron très vite a ressenti son homosexualité,devenant la bête "noire" de ses camarades.
Ce film est puissant,chargé d'émotions qui se diffusent tout en finesse,grâce,retenue.
L'enfant,le jeune homme,l'adulte (on suit les trois étapes de sa vie...) souffre de la même solitude,d'une incapacité à exprimer,partager ce qu'il ressent,sauf avec un jeune cubain qui restera son unique contact physique.
La lenteur de l'histoire,le fait que le héros n'arrive pas à aligner plus de 3 mots toutes les cinq minutes en ont énervé plus d'un.Personnellement,je me suis laissée prendre par ce rythme qui n'est pas sans rappeler le Ghost Dog,la voie du Samourai d'il y a quelques années.

Bref,j'ai aimé suivre le destin de ce bonhomme que trop peu de rencontres vraiment humaines ont pu rendre heureux.Constat d'un échec,de ce déficit d'humanité qui peut marquer un être. 
Moonlight a remporté l'Oscar du meilleur film cette année.
Son réalisateur est noir,mais pas homosexuel.
Musique aussi très réussie,porteuse de sens.

Voici une photo du  héros adulte:
                            
                                                           
 



mardi 11 avril 2017

DÉSAXÉ de Lars KEPLER

LIVRE

 DÉSAXÉ ,le cinquième polar de Lars KEPLER.
Un serial killers,plus précisément un traqueur envoie à la police des vidéos de femmes qu'il assassine sauvagement ensuite...
Polar à nouveau efficace où l'on retrouve Erik,"l'hypnotiseur" et le policier Joona.
Tandem de choc qui parviendra évidemment à coincer le meurtrier.
Meurtrier que l'on n'avait pas du tout soupçonné...

LION de Garth Davis

Je défie quiconque de ne pas verser une larme face à ce film.
Touchant sans être inutilement sentimental.
Improbables retrouvailles d'un fils séparé de sa mère et de sa famille depuis 20 ans.
Enfant indien dans un pauvre village,Sarro s'est perdu emmené dans un train à son insu.Adopté par un couple australien,le jeune adulte est hanté par ses origines,ses racines.Ses recherches orientées par Google Earth aboutiront.
Persévérance dûment récompensée.
J'ai beaucoup aimé.Tout,... tout le film.

MANCHESTER BY THE SEA de Kenneth Lonergan

FILM

Film encensé par la critique et récemment récompensé aux Oscars.
Oscar du meilleur acteur pour Casey Affleck,amplement mérité.
Rarement un acteur en fait si peu pour une telle intensité.
Prestation tout en retenue et sobriété.Extrême intériorisation certes qui à force s'avère lassante.
En effet,le film souffre d'une lenteur qui frise la monotonie.
C'est lent,...c'est long...et j'attendais la fin comme une délivrance.

lundi 6 mars 2017

DIVINES de Houda Benyamina

FILM
Pour certains,c'est un énième film sur la banlieue,ses maux,ses tragédies individuelles,ses jeunes à la dérive,ses dealers....son horizon bouché,son désespoir...
En tout cas ,après la Caméra d'or,le film vient d'être récompensé aux Césars.Prix du meilleur espoir féminin et de la meilleure actrice dans un second rôle pour ce duo féminin au talent inouï.
Les César ne s'y sont pas trompés:le jeu des 2 jeunes filles est varié,inspiré,...d'une totale fraîcheur...
Elles passent aisément de la rage à la naïveté,leurs fous rires sont communicatifs,leurs doutes,leur envie de s'en sortir nous touchent.